mercredi 6 août 2008

Jour 21 : Surf in USA!

La Califonie, la Californiiiiiiiiiiie..... Sors de ma tête Julien Clerc !!! En ce moment, je traîne mes guêtres du côté de Laguna Beach CA. Jocelyn en beach boy, ça vous la coupe hein ? Je me suis mis à un nouveau mode vie : laviesaine.com. Je me couche tôt, je ne prends pas de dope, j'écris des blogs et je mange du poisson cuit au barbecue avec des épis de mais. Il faut savoir que Laguna Beach se situe au sud de Los Angeles et que c'est pas loin de la fameuse Huntington Beach, plage mythique où se déroulent les championats du monde surf! Alors ici, on parle surf, on mange surf, on boit surf... Avec Paul, nous nous sommes dits on va s'intégrer et on va prendre des cours pour rider la wave!!!

Nous nous rendons chez costa Azul à coté du KFC sur la Pacific Coast Highway. Il s'agit d'une boutique d'accessoires et de vêtements de surf qui prodigue des cours avec la garantie de surfer à la fin de la première leçon. Nous nous acquittons de nos 75 dollars par tête et sommes pret à nous lancer dans l'océan à la conquête de la VAGUE... Putain, les pensées d'un trentenaire de gauche à la sauce Point break, j'aurais jamais cru voir ça un jour... Et ben j'avais raison!

Nous arrivons sur la plage et c'est arturo qui doit nous apprendre à chevaucher l'océan... Arturo est chilien avec un accent espagnol très prononcé, il est bronzé, musclé et a son nom tatoué en énorme sur ses épaules. Mais à quoi ça sert d'avoir son nom écrit dans le dos ?

--- Suppositions ---
- Est-ce qu'il joue au foot de plage sans maillot ?
- Est-ce qu'il aime bien que ses partenaires homos d'un soir crie son nom en pleine action ?
- Est-ce que ce tatouage permet aux gens qu'il rencontre lorsqu'il se perd de le ramener chez lui (dans ce cas, il aurait fallu y ajouter son adresse) ?

--- /Suppositions ---

Des planches de surf son sur le sable, on commence par s'entrainer à sec. Arturo nous explique que le plus important dans le surf c'est la balance et qu'il faut toujours être au milieu de la planche et équilibrer son corps. Une espèce de ying et de yang de supermarché!!! Il nous montre comment il faut se lever de la planche. Il nous dit de répéter l'opération, Paul réussi plutôt pas mal moi en revanche j'ai du mal. Mais je me dis que ça va aller, qu'il faut apprendre et que je suis là pour ça! Et ben je me trompe!

À peine avons-nous compris la philosophie de la balance que ce bon Arturo nous dit qu'il est temps de nous jeter à l'eau. Nous prenons nos planches de surf, et commençons l'expérience interdite! Paul se débrouille bien, et moi j'ai du mal. Il réussi à prendre la première vague, alors que je tombe comme une merde. La suite sera pire, j'y arrive pas, je m'énerve, je me prends au moins dix gadins à la suite et ce gros con d'Arturo ne trouve rien de mieux à faire que de rigoler. Et Jocelyn s'il y a un truc qu'il aime pas c'est qu'on se foute de sa gueule quand il se donne du mal. Du haut de ses 50 de QI Arturo réussit quand même à comprendre qu'il est en train de vexer un de ses clients. Alors il m'explique c'est pas grave, qu'il y a des gens doués et d'autres pas mais que le plus important c'est de faire un avec la planche, qu'il faut ressentir l'océan... Et là je craque, c'est trop pour moi... Je suis pas fait pour le surf et la philosophie de comptoir... Je me casse, je voudrais bien lui mettre un pain mais il est trop costaud alors je vais attendre que Paul finisse sa leçon sur le bord de la plage.

Ma carrière de surfeur aura été de courte durée... Je m'en vais de ce pas tester le body-board... Fuck you Arturo!

1 commentaire:

mikiane a dit…

Mort de rire....

Les sensations de petit gros qui redeboulent... lol