mercredi 20 août 2008

Jour 27 : Moi aussi j'aime les eighties...

La vie de jocelyn change, son blog aussi... Alors j'introduis une nouvelle règle aujourd'hui. Et puis si ça vous plait pas, je m'en fous parce que c'est moi le taulier! Alors dès à présent le décompte des jours sera accompagné d'un titre explicite... En plus, cette loi est rétro-active, AMEN!

Comme tous les cons de ma génération, je suis entré dans une phase de revival 80's ! Je ne me suis pas mis aux slims ou aux jeans neige, mais j'éprouve une vraie nostalgie à l'évocation de plein de petites choses qui ont marqué mon enfance... Ca doit être l'approche de mon anniversaire qui fait ça... Alors tous les jours je déguste ma madeleine de Proust. Aujourd'hui, elle s'appelle Isabelle Adjani et elle chante en bleu marine, et ça m'émeut beaucoup! Le plus drôle (les gens qui me connaissent vont se foutre de moi), c'est que le tout est composé par quelqu'un que je déteste : SERGE GAINSBOURG! Putain, la vie change... From Wu-Tang Clan to Le pull marine... On m'aurait dit ça, j'y aurais pas cru : Décidément vivre pleinement sa trentaine ça laisse des séquelles... Tout ce que j'espère c'est que je finirai pas en boite à boire dans des biberons ou à pogoter sur sur un remix de Chantal Goya. Tout est possible... Nan, ça j'assumerai pas... Enfin, je crois...

Nouvelle isomnie et nouvelle madeleine : WILLOW!
Willow c'est le Seigneur des anneaux de Georges Lucas : j'adore!!! Il est fort le Georgio... Il a réussi, là ou Peter Jackson s'est fait dessus et le tout avec quinze ans d'avance... C'est naïf, drôle, épique et ça sent un peu le vieux : que du bonheur ! Val Kilmer était encore beau à cette époque et le nain un peu moche qui l'accompagne réussit même à nous paraître sympathique. On a envie qu'il prenne quelques centimètres, qu'il apprenne la magie, qu'il botte le cul de la vilaine reine et que Val ne tombe pas dans l'alcoolisme... À chaque fois que j'entends la musique du début, je me revois petit et gros jouant à AD&D en me gavant de mars et de lila-pause. Willow, c'est désuet et ça pue la nostalgie. Dès les premières images on a l'impression d'assister à une béta bugguée de de ce qu'allait être le cinéma d'aujourd'hui (avec des effets spéciaux vintage) ! Alors, je ne boude pas mon plaisir et je l'affirme haut et fort : c'est quand même drôlement chouette de plonger dans l'univers des Nelwins et des Daikinis!

Allez, je retourne me coucher et j'arrête de divaguer... Bonne nuit!

2 commentaires:

Julien B. a dit…

Ouai, de la nostalgie en se rematant Willow et une petite larme en apprenant que Mr Gigax a passé la hache à gauche...
Putain 30 ans, tout fou le camp.

Jocelyn Beaumont a dit…

Tous les fans d'ADD sont orphelins... Mais comme dirait notre cher Hubert Bonisseur de La Bath
"quand quelque chose disparait, quelque chose le remplace".